Retour au blogue
Publié le 13 février 2019
Rédigé par Myriam Noël

Scrum en ingénierie, la suite logique des choses?

À l’ère de l’industrialisation, c’était le chaos sur les planchers de production. Le Lean et ses outils ont permis de structurer les opérations et d’amener les entreprises à se surpasser.

À l’ère de l’informatique, les mêmes enjeux se sont répétés, mais au niveau des équipes de développement. La méthode Agile et son cadre Scrum ont alors permis aux équipes d’atteindre de nouveaux sommets.

Et maintenant, si c’était au tour de vos équipes d’ingénierie d’améliorer leur performance ?

Évolution du Lean vers la méthode Agile

 

Agile1

Augmentation de la complexité des demandes à l’ingénierie

Les projets d’ingénierie sont de plus en plus complexes. Ils intègrent désormais mécanique, électronique, robotisation et… intelligence artificielle ! Les livrables demandés aux équipes doivent répondre aux besoins précis du client et être réalisés dans des délais de plus en plus courts. Ajoutons à cela, un contexte de pénurie de main-d’œuvre, dans lequel nos employés compétents et d’expérience sont sans cesse sollicités. Ceci provoque une perte d’expertise et la nécessité de continuellement intégrer de nouveaux employés.

Il est donc tout à fait compréhensible que les équipes d’ingénierie se sentent souvent dépassées et essoufflées ! Comble de malheur, malgré toutes leurs bonnes intentions, elles sont souvent perçues comme étant le goulot de l’entreprise (sujet abordé lors d’un précédent déjeuner-conférence à Québec, le 20 novembre dernier.)

En intégrant le cadre Scrum aux autres bonnes pratiques de gestion de projet dans les équipes d’ingénierie, nous apportons une dynamique nouvelle. De plus, nous mobilisons les membres de l’équipe vers un objectif commun, soit celui de livrer un produit innovant et de qualité qui respecte les besoins du client.

Scrum, un cadre de travail Agile pour des projets complexes

Survol des étapes d’implantation du cadre Scrum

Voici les cinq grandes étapes proposées qui englobent les principales activités d’implantation du cadre Scrum dans une équipe :

  1. Définir les rôles et les responsabilités de l’équipe

Des rôles sont clairement définis dans la méthode Agile : Scrum Master, Product Owner, équipe de développement. Il est essentiel d’y sélectionner les bonnes personnes. En fonction du niveau de maturité de votre équipe, d’autres rôles peuvent être ajoutés.

2. Former l’équipe sur les nouveaux concepts et sur l’outil

On ne le dira jamais assez, la formation est essentielle ! Impliquer les équipes tout au long de votre démarche, du design à l’amélioration continue augmentera le sentiment d’appartenance de l’équipe envers le processus. Vous contribuerez ainsi directement au succès de l’implantation du cadre Scrum.

  1. Mettre en place le cadre Scrum

Rigueur, rigueur, rigueur !

Tel que spécifié dans le Guide, Scrum est :

• léger ;

• simple à comprendre ;

• difficile à maîtriser.

Compte tenu de ces caractéristiques, il est d’autant plus important d’avoir la rigueur de poursuivre les initiatives mises en place. C’est bien le cas, peu importe à quel point nous serons « débordés » ou « découragés ». Car oui, nous le serons ! Le manque de temps, l’impression de ne pas obtenir de gains, le découragement, et les frustrations sont divers sentiments que vos employés pourraient ressentir.

  1. Sélection et configuration d’un outil de gestion

Afin de vous soutenir dans votre gestion opérationnelle et stratégique, il est important d’effectuer une veille des outils disponibles. Il s’agit ensuite de les sélectionner et d’implanter un outil répondant à vos besoins actuels et futurs. Les outils peuvent aller du Post-it à un logiciel intégré tel que Jira.

Toutefois, je vous conseille d’expérimenter quelques mois le cadre Scrum et de comprendre vos besoins avant de finaliser la sélection de votre logiciel. La version gratuite de Trello peut faire le travail pendant un certain temps.

5. Coacher dans l’action

Apprendre en le vivant, c’est tellement plus amusant et efficace. Au fil des événements, les équipes apprennent les rouages du Scrum : l’ordre du jour des différentes réunions, leurs rôles, l’utilisation de l’outil de gestion... Au-delà de l’équipe de développement, il est très important d’accompagner les gens vivant les effets collatéraux de ce nouveau processus de gestion. Par exemple, le vendeur ne peut plus arriver et monopoliser trois ressources avec sa demande griffonnée sur un bout de carton. De surcroît, il ne peut pas exiger que ses demandes soient priorisées versus les autres ! Des modes opératoires seront mis en place pour gérer les nouvelles demandes et pour diminuer les interruptions.

Ces étapes peuvent sembler simples, mais plusieurs défis attendent les équipes ! Heureusement, les efforts en valent le coup.

La méthode Agile : une mode qui dure depuis plus de 20 ans

L’agilité n’est pas qu’une mode ! Elle fait ses preuves depuis les années 1990 dans le domaine informatique et dans plusieurs autres. Sa réputation n’est plus à faire et des gains sont vécus chaque jour dans des équipes d’ingénierie. Une documentation variée existe sur le sujet, dans laquelle vous trouverez des étapes simples qui vous permettront d’implanter le cadre Scrum.

Toutefois, l’accompagnement dans le quotidien par un intégrateur d’expérience vous apportera une vision nouvelle sur votre entreprise et vos équipes. Il agira comme coach et accélérateur. Cet accompagnement vous permettra d’atteindre rapidement les bénéfices attendus. Faites appel à des professionnels pour avoir une stratégie gagnante à tous coups !

Et vous, quelles sont vos expériences avec le cadre Scrum ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - cédric-sauzereau
Author slug - laura-lee
Laura Lee
 
Laura Lee
Publié le 3 mai 2019
Author slug - alexandra-guillaux
Alexandra Guillaux
 
Alexandra Guillaux
Publié le 24 avril 2019