Retour au blogue
Publié le 24 avril 2019
Rédigé par Alexandra Guillaux

Comment extraire des KPIs de votre ERP SAP?

Si toutes les entreprises souhaitent tirer profit des données qu’elles génèrent au quotidien, elles sont encore nombreuses à s’interroger sur l’architecture à mettre en place pour extraire des KPIs (Key Performance Indicator = Indicateur clé de performance) de leur ERP (Enterprise Resource Planning).

Avant de démarrer un projet d’intelligence d’affaires, un bon état des lieux s’impose afin de choisir la meilleure option car plusieurs facteurs à considérer vont guider votre décision :

  • Où résident mes données, dans quelle version de SAP (ou d’ERP) ?

  • Est-ce que mes indicateurs clés couvrent différents processus d’affaires ? Sont-ils calculés à partir de plusieurs systèmes sources ?

  • Sur quel horizon de temps analyser mes données pour identifier des tendances significatives et pertinentes ?

  • Comment consommer ces informations, avec quel outil SAP ?

S’il y avait autant d’approches que de réponses à chacune de ces questions, c’est aujourd’hui révolu. En effet, depuis l’ère HANA, les architectures et options de consommation de l’information se sont drastiquement simplifiées.

SAP en route vers la simplification !

En effet, au-delà de la rationalisation de son portefeuille d’applications décisionnelles, SAP a également considéré les besoins croissants de reporting opérationnels en les intégrant progressivement dans son ERP, permettant ainsi d’être fidèle à sa ligne de conduite « en route vers la simplification ! » ; pour ces raisons, la meilleure méthode d’extraction et de restitution de l’information va être orientée par la version de SAP.
  • SAP ERP (ECC sur anyDB)

Lorsqu’on travaille sur SAP ECC anyDB, les données transitent souvent via un Data Warehouse (Entrepôt de données) tel que SAP BW (SAP Business Warehouse) pour être modélisées dans des structures exploitables pour l’analyse.
La présence de SAP BW se justifie en effet par le nombre impressionnant de tables de données normalisées (la légende veut qu’il y en ait plus de 80,000 dans SAP ECC) et donc difficilement exploitables pour des analyses multidimensionnelles.
Les autres atouts de SAP BW sont qu’il remplit non seulement les fonctions d’un ETL (Extract, Transform, Load = Extraction, Transformation, Chargement) traditionnel, mais qu’il est aussi le Data Warehouse de 1er choix lorsqu’on s'attaque à ECC : SAP BW bénéficie en effet d’extracteurs natifs côté ECC, permettant ainsi de récupérer les données transactionnelles, de les structurer, et de les stocker afin de visualiser des indicateurs clés dans n’importe quelle application d’intelligence d’affaires.

SAP Business Intelligence_KPI SAP ERP_Createch

  • Suite On Hana

Suite on Hana correspond en fait à l’ERP traditionnel mais dont la base de données est HANA.
On peut alors s’affranchir de SAP BW, et le remplacer par HANA Live. Ce dernier permet aux entreprises d’exploiter la puissance du traitement en mémoire (in-memory computing) dans le cadre de reporting opérationnel et d’analyser les données en temps réel. HANA LIVE est livré avec du contenu pré-configuré, à savoir des vues HANA développées en langage SQL directement dans la base de données, appelées encore modèles de données virtuelles (VDM, Virtual Data Model).
On note alors un « Avant » et un « Après » Hana qui correspond au premier pas vers la simplification de l’extraction des KPIs.

SAP Suite On HANA_KPI SAP ERP_Createch
Ceci dit, Suite On Hana est souvent une étape de transition avant la migration définitive de l’ERP vers S/4HANA. Hana Live a donc rapidement été mis de côté par SAP au profit de S/4HANA et du nouveau concept de modélisation qu’on y trouve avec l’arrivée des Core Data Services (CDS).

  • S/4HANA (y compris Simple Finance)

Le contexte est ici bien différent puisque la grande force de S/4HANA est la présence d’analytiques au cœur même de la solution transactionnelle, appelés « embedded analytics » (analyse intégrée). Ainsi, l’investissement de SAP pour fournir aux utilisateurs des indicateurs opérationnels, en temps réel dans son ERP, profite également au processus plus général d’extraction et transformation de la donnée. Les vues CDS (Core Data Services) livrées par SAP dans S/4HANA et sur lesquelles sont bâtis ces « embedded analytics » sont également prêtes à l’emploi dans des outils d’analyse plus sophistiqués.
Dans ce cas, l’application SAP BI (Business Intelligence) va se brancher directement sur ces CDS, sans nécessité d’extraire, de charger, de répliquer et de modéliser l’information dans un Data Warehouse. A ce jour, S/4HANA compte plus de 6,000 CDS, assurant de couvrir tous les processus fonctionnels, une vraie révolution qui simplifie considérablement la consommation des données à des fins de suivi de KPIs… en temps réel !

Virtual-Data-Models-(VDMs)-in-SAP-S4HANA-(1)
Notez que S/4HANA intègre également un BW, ce qui autorise un travail de modélisation à partir de données multi-sources. Attention toutefois à ne pas stocker un trop grand volume de données car cela pourrait impacter les performances de votre système transactionnel. Selon SAP, les données stockées dans le BW intégré ne doivent d’ailleurs pas excéder 20% du volume total de l’ERP.
Tous les cas de figure peuvent donc être adressés simplement avec S/4HANA.

SAP BusinessObjects Explorer software_KPI SAP ERP_Createch

SAP Analytics Cloud pour visualiser vos données

Si l’on regarde maintenant ce que SAP met à disposition des utilisateurs pour consommer ces informations, on recommande SAP Analytics Cloud (SAC) pour visualiser vos données. Solution « cloud », elle combine les fonctionnalités d’exploration, de visualisation, et de prédiction des données.
Simple à mettre en œuvre puisqu’un URL suffit, elle s’oppose à SAP BusinessObjects, solution de BI traditionnelle On Premise qui compte plusieurs applications analytiques indépendantes les unes des autres.


SAP Analytics Cloud est donc la dernière application du portefeuille d’intelligence d’affaires de SAP qui bénéficie, par ricochet, de toutes les innovations développées par SAP dans le domaine de l’intelligence artificielle. Elle répond parfaitement aux préoccupations des utilisateurs en quête d’autonomie : intuitive, conviviale, elle permet de donner forme rapidement aux données en nous guidant dans leur analyse au moyen de ses fonctionnalités « intelligentes ». Machine Learning et algorithmes prédictifs, font en effet partie de ces nouvelles technologies intégrées dans SAP Analytics Cloud pour permettre aux entreprises de mieux comprendre les facteurs influant leurs performances et d’anticiper celles-ci. Il s’agit là d’un véritable avantage concurrentiel pour cette application en constante évolution !

Bref, une solution dont l’avenir est prometteur !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - manon-fabre
Manon Fabre
 
Manon Fabre
Publié le 9 juillet 2019
Author slug - sébastien-castonguay
Sébastien Castonguay
 
Sébastien Castonguay
Publié le 18 juin 2019
Author slug - alexandra-guillaux