Retour au blogue
Publié le 10 juin 2021
Rédigé par Alexander Sbaite

Comprendre la migration vers le cloud

Pourquoi migrer vers le cloud?

Étant donné la forte tendance de se tourner vers les technologies infonuagiques (cloud), on peut s’y perdre rapidement et négliger les avantages des nombreuses options qui en découlent. En peu de mots, il n’existe pas de solution parfaite ou d’approche universelle. Il est important de bien comprendre les choix qui s’offrent à vous et de voir comment la migration peut ajouter de la valeur à votre entreprise, à votre situation et à vos besoins.

Pourquoi migrer vers le cloud?_CreatechContrairement aux ressources matérielles, les technologies cloud peuvent être développées au fur et à mesure. Vous n’avez donc pas à investir dans des solutions dont vous bénéficierez seulement dans cinq ans. Vous pouvez adapter vos investissements cloud selon les ambitions et les objectifs de croissance de votre entreprise. Voilà ce qu’on appelle une stratégie de migration vers le cloud.

Les plans d'investissement en matériel s'étendent généralement sur une période de trois à cinq ans, nécessitant parfois des capacités et des coûts excédant ceux qui découlent des besoins réels. Le caractère évolutif du modèle cloud permet à l’infrastructure de croître selon vos besoins, les coûts étant proportionnels à l’utilisation que vous en faites. Les machines virtuelles cloud peuvent être activées ou désactivées, ce qui permet également de réduire les coûts selon l’usage réel.

Comme l’indique la firme de conseil Gartner, le coût total de possession des technologies cloud est d’abord élevé, puis connaît une baisse constante à partir du moment où les entreprises mettent en œuvre de bonnes pratiques en matière d’optimisation des coûts. On constate aussi l’effet « longue traîne » (long tail) qui peut découler des investissements en systèmes locaux (on-premise) étant donné que les entreprises prennent un certain temps pour fermer leurs centres de données en bonne et due forme. Sur une période type de trois ans, le coût total de possession peut être réduit de 55 % en effectuant une migration vers le cloud.

Vers le cloud

Afin de bien comprendre vos besoins et l’état de votre situation, migrer vers le cloud nécessite de tenir compte de nombreux facteurs. En outre, il est important de voir comment les différentes options cloud peuvent s’inscrire dans votre approche et vous aider à élaborer votre stratégie.

Commençons par les différentes options qui s’offrent à vous.

Dans le cadre d’une migration type, vous pouvez simplement transférer vos licences et systèmes actuels dans un environnement d’hébergement cloud public ou privé. Vous éliminerez ainsi le besoin d’investir en matériel. Voilà ce qu’on appelle l’infrastructure-service (Infrastructure as a Service, ou IaaS). Selon ce modèle, le fournisseur de services reproduit l’architecture de vos serveurs dans le cloud, et est par la suite en mesure de développer la plateforme sur des serveurs virtuels où vos applications seront hébergées.

Si vous connaissez bien les technologies cloud, le modèle IaaS peut être utilisé comme plateforme en libre-service vous permettant d’interagir directement avec l’un des fournisseurs cloud à grande échelle (hyperscalers), de développer votre architecture et d’entretenir les serveurs. Vous devrez ainsi gérer l’environnement de ces serveurs, leur architecture, leur processus de contrôle et, bien évidemment, la couche applicative. Si vous n’êtes pas en mesure de gérer l’infrastructure vous-même, vous pouvez exploiter ce modèle à l’aide d’un partenaire.

L’étape suivante est la plateforme-service (Platform as a Service, ou PaaS). La plupart des fournisseurs cloud offrent ce service par l’intermédiaire de partenaires comme Createch. Selon ce modèle, le partenaire s’engage à entretenir la plateforme sur les différents serveurs afin de s’assurer que les systèmes fonctionnent sans embûche, c’est-à-dire gérer les systèmes opérationnels, les bases de données et les autres composants de votre architecture qui sont essentiels au bon fonctionnement des applications.

Finalement, au-delà du modèle PaaS, on trouve le logiciel-service (Software as a Service, ou SaaS) selon lequel le fournisseur de services s’occupe de toutes les couches, effectuant le suivi et la gestion de tous les services, de l’infrastructure aux applications. Voir figure 1.

Exemples de modèles cloud_Pourquoi migrer vers le cloud_CreatechFigure 1. Exemples de modèles cloud

Dans tous ces modèles, les licences pour les systèmes opérationnels et les bases de données s’adaptent facilement selon les besoins, et peuvent faire partie de l’offre ou en être exclues. Il peut donc être avantageux de les ajouter au devis à des fins de négociation. La formule « apportez votre logiciel » (Bring Your Own License, ou BYOL) est également offerte.

Il est important de valider certains éléments parmi cette liste avant de choisir une solution :

  • Infrastructure – Vos actifs matériels sont-ils en fin de vie? Vos garanties, ententes de soutien et contrats de location viennent-ils à échéance bientôt?
  • Licences de logiciels – Est-il temps de renouveler vos contrats d’entreprise pour l’exploitation de vos logiciels? Pourriez-vous tirer profit de modèles d’abonnements et de licences plus souples que ceux utilisés actuellement?
  • Les fonctions d’automatisation et de gestion par l’intermédiaire du cloud pourraient-elles libérer certains membres du personnel en TI?
  • Systèmes satellites locaux – Vous pouvez utiliser des serveurs supplémentaires et migrer vos données à partir de logiciels tels que SharePoint, Outlook ou autres systèmes locaux préexistants.
  • Mesures de prévention – Récupération après sinistre, sauvegarde, et systèmes nécessitant une grande disponibilité.

Veuillez prendre note que les conditions ci-dessus s’appliquent à l’ensemble de votre architecture. Mais si vous avez de bonnes raisons motivant le remplacement d’un progiciel de gestion intégré (ERP) local, il se peut que le fournisseur d’origine offre une version cloud de cet ERP. Cela pourrait se traduire par une faible gestion du changement et des économies de coûts considérables. Votre migration vers le cloud peut ainsi inclure un transfert de votre ERP local vers un modèle SaaS par abonnement, et l’ajout de vos systèmes satellites à une architecture cloud légère.

Parmi les principaux avantages de la migration vers le cloud, on retrouve la souplesse, le caractère évolutif, la sécurité, la réaffectation de ressources TI à des activités à valeur ajoutée et la possibilité de réduire les coûts.

New call-to-action

Adopter une stratégie de croissance

Par où commencer?

Vous pouvez bien sûr faire affaire directement avec les grands fournisseurs de services comme Amazon, Azure, Oracle, Google, etc. Le problème réside dans le fait qu’ils ne peuvent peut-être pas se connecter à vos applications. Ils peuvent par contre vous aider à créer votre architecture, et vous offrir les services vous permettant de développer et de gérer une infrastructure cloud de façon autonome. Toutefois, le savoir-faire pointu à propos de chaque application, par exemple JD Edwards ou SAP, s’appuie toujours sur l’expérience d’une entreprise d’intégration habituée à faire le pont entre les besoins des clients et les capacités de chaque fournisseur de services cloud.

Createch peut collaborer avec vous et devenir un guichet unique pour vos besoins. Nous offrons des services qui permettront de vous orienter, nous vous aiderons à choisir l’itinéraire qui vous convient le mieux (maintien de votre ERP dans le cloud ou migration vers un modèle SaaS), nous ciblerons les meilleures options en matière de coûts-avantages chez de grands joueurs tels qu’Azure, AWS et Oracle, nous développerons votre architecture, et nous vous aiderons à exécuter votre analyse de rentabilisation et votre plan de migration.

Par son savoir-faire exceptionnel, Createch offre des services de gestion lui permettant d’assurer la performance et l’intégrité de votre architecture, et de fournir du soutien à tous les niveaux, même au niveau applicatif. Grâce à son expérience avec les applications, Createch vous accompagne pendant la migration de votre infrastructure, sans quitter des yeux la performance et l’opérabilité de vos applications quant à vos processus d’affaires. Cette vaste connaissance des applications est appuyée par une équipe d’experts-conseils spécialisés dans de nombreux systèmes, et agissant dans plusieurs secteurs, dont la distribution, la fabrication, les services professionnels et la construction. La formation est également un facteur important à prendre en considération puisque vous pourriez vouloir prendre de plus en plus de responsabilités à mesure que vous avancez.

Le cloud peut s’avérer une expérience exceptionnelle... ou une véritable source de problèmes si vous n’êtes pas accompagné et soutenu de façon adéquate. Il se peut que vous vous sentiez dépassé par toutes les options offertes et tous les scénarios à prendre en considération avant de prendre une décision éclairée. Toutes les solutions semblent dignes d’intérêt, mais obtenir un soutien de la part d’un partenaire comme Createch peut être une véritable bouée de sauvetage et assurer une migration sensée et fluide vers le cloud. Contactez-nous dès maintenant!

Source
https://blogs.gartner.com/marco-meinardi/2018/11/30/public-cloud-cheaper-than-running-your-data-center/

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - andré-choquette
André Choquette
 
André Choquette
Publié le 26 août 2021
Author slug - createch-netsuite
Createch NetSuite
 
Createch NetSuite
Publié le 24 septembre 2020
Author slug - brigitte-germain