Retour au blogue
Publié le 4 juin 2018
Rédigé par Sébastien Castonguay

SAP S/4HANA … Préparez-vous maintenant!

Les solutions SAP existent depuis déjà plusieurs années. Pendant longtemps, ces dernières ont pu fonctionner sur la majorité des :

  • plateformes : Power, x86, As/400, etc.;
  • systèmes d’exploitation : Windows, Linux, AIX, Solaris, etc.;
  • bases de données : MSSQL, Oracle, DB2, MaxDB.

Or, ce temps est maintenant révolu!

En effet, le nouvel ERP de SAP, S/4HANA, ne fonctionne que sur un seul système de base de données : HANA. Le système d’exploitation compatible est Linux, soit RedHat ou encore SuSE. SAP HANA est un système de base de données exploitant la mémoire de l’environnement virtuel ou encore physique. Ce dernier exige également des certifications matérielles de la part de l’éditeur de logiciels, pour assurer un fonctionnement et un soutien adéquat.

Le client devra donc revoir son matériel et bien se préparer en vue de ces demandes de certifications. Au fait, analysons les démarches requises en vue d’une conversion vers S/4HANA!

  1. Vérifier son matériel

Il est primordial de s’assurer d’avoir le matériel requis avant d’envisager une conversion vers S/4HANA. Si celui-ci est en fin de vie, il sera important de valider la certification du futur matériel avec SAP, afin de répondre aux nouveaux besoins. Ainsi, cela évitera une mauvaise surprise lors du début du projet de conversion.

D’autre part, les clients utilisant SAP ECC et voulant migrer devront s’assurer de la certification de leur matériel existant. Dans le cas contraire, ils devront le changer.

  1. Maîtriser son nouveau système

Comme S/4HANA ne fonctionne que sur Linux et HANA, de nouvelles connaissances techniques devront être acquises afin d’assurer un soutien efficace.

  1. Trier les données

SAP S/4HANA utilisant davantage de mémoire, il est vivement recommandé d’épurer les données dans les environnements. Cette opération permettra d’alléger les exigences physiques. Par conséquent, il peut être intéressant d’étudier les possibilités d’archivage.

Il faut aussi valider si l’outil de sauvegarde actuellement utilisé est soutenu par Linux et HANA.

  1. Utiliser des outils de vérification SAP

L’éditeur met à la disposition de ses clients quelques outils afin d’aider à la transition, tels que :

  • Readiness Check for SAP S/4HANA
  • SAP Pathfinder 

D’un côté plus technique, il existe aussi des outils de validation pour les exigences requises par HANA. Ceux-ci devront être exécutés directement à partir du système d’exploitation Linux.

Sur une autre note, n’oublions pas Solution Manager. La version 7.1 est en fin de vie depuis le 31 décembre 2017. Par contre, bonne nouvelle, Solution Manager fonctionne maintenant aussi sur SAP HANA, permettant ainsi une introduction vers le monde Linux et HANA.

Nous sommes disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous aider dans cette préparation. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

 

Sources :

Certified and Supported SAP HANA Hardware

SAP HANA and In-Memory Computing

SAP Solution Manager

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - alexandra-guillaux
Author slug - lorenzo-vanzini
Author slug - createch