Retour au blogue
Publié le 16 juin 2022
Rédigé par Createch

Le mois de la fierté : témoignages de nos employés

En juin, partout dans le monde, la communauté LGBTQ+ célèbre le mois de la fierté. Pour célébrer le mois de la fierté, Createch veut faire plus que de mettre une bannière arc-en-ciel sur son site. Nous voulons présenter nos membres LGBTQ+.

Découvrez également le billet de la présidente.


Christiane Laramée, Leader – pratique Microsoft/Oracle

Lorsqu’on m’a demandé si j’étais prête à répondre présente et faire partie des messages Createch pour le mois de la fierté, j’en ai parlé à ma conjointe des 25 dernières années. On s’est d’abord dit que nous n’avions rien à revendiquer alors que nous sommes en union civile depuis 20 ans (les 84e au Québec), que tout allait bien pour nous, et ce même si ces droits n’avaient pas été reconnus lors de notre séjour de vie en Ontario. Immédiatement après, la réflexion nous est survenue que si l'on a pu s’unir officiellement, c’est parce qu’il y en a d’autres avant nous qui avaient revendiqué ce droit.

Pride Month_Christiane

Ce à quoi j’aimerais bien porter ma voix maintenant, c’est de s’assurer que collectivement, on ne retourne JAMAIS en arrière. Dans cette société si fragile et en mouvement constant, gardons l’œil ouvert à tous les revirements qui iraient dans cette direction.


Annie Castonguay, Consultante senior

Je dois avouer ne pas célébrer le mois de la fierté comme tel. Par contre, je ne manque pas de souligner le fait que les événements de Stonewall ont eu lieu il y a maintenant plus de 50 ans, et il y a malgré tout encore beaucoup de chemin à faire en matière de tolérance, de justice et d’acceptation.

Pride Month_AnnieL’ignorance est selon moi la plus importante source de problèmes, et ce pour toutes les sphères de différences; la religion, la culture, la race, etc. L’incompréhension et le manque de familiarité à une réalité mènent plus facilement aux conflits. Les gens ont parfois peur de ce qu’ils ne connaissent pas, il faut donc continuer sans cesse à discuter et à expliquer. J’espère qu’un jour il ne sera plus nécessaire de souligner le mois de la fierté, dans le sens où toute différence s’inscrira dans la normalité et l’acceptation.

Mes attentes en termes d'intégration des personnes LGBTQ+ en milieu de travail se résument à l’acceptation de tous et chacun.  Plus on en parle, moins les gens seront surpris avec des mots comme je suis gai, trans ou autre.  Ça entrera dans la normalisation des choses.  De plus, même si je me sens moins concernée par ce point, je crois qu’il faut penser à nos futurs collègues et opter pour des documents non genrés comme certaines personnes sont très touchées par la question d’identité de genre.

À part quelques blagues douteuses de certains collègues au tout début, je n’ai pas vécu de problème chez Projexia. J’ai toujours été claire et transparente quant à mon orientation. En effet, je crois que ça aide à l’acceptation et à la compréhension lorsqu’il n’y a pas de cachette, mais ce n’est pas tout le monde qui est prêt à le vivre ainsi. Je connais des gens qui ne sentent pas le besoin d’être aussi ouverts, et c’est tout à fait correct.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - helene-kyriakakis
Author slug - createch
Createch
 
Createch
Publié le 13 janvier 2022