Retour au blogue
Publié le 18 février 2016
Rédigé par Performance opérationnelle

Mieux gérer vos processus grâce à un ensemble d'outils d'amélioration

Dans un article précédent, Une implantation LEAN est-elle un gage de succès, il était question du besoin d’aborder les approches d’amélioration comme un mode de gestion standardisé plutôt que comme des outils à appliquer dans des projets indépendants.

Bien que l’ensemble des techniques faisant partie du coffre à outils Lean Six Sigma se classifient sous l’une des phases DMAIC * (Définir, Mesurer, Analyser, Innover et Contrôler) d’un projet, il est également possible d’utiliser ces outils de façon structurée pour gérer un processus.

Qu’il soit lié aux ressources humaines, aux finances, à la production ou au marketing, chaque processus comprend les éléments suivants : les employés (main-d’œuvre), l’expertise (méthode), les matières (physique ou informationnelle), l’aménagement de l’environnement (milieu), la gestion de la direction (management) et le budget (monnaie). Il en résulte un produit ou un service fini ou semi-fini.

À cet effet, le FIPEC  – Fournisseurs, Intrants, Processus, Extrants et Clients - est l’un des outils privilégiés pour représenter un processus. L’ensemble de ces éléments peut être décrit comme les 7 M* (Main d’œuvre, Méthode, Matière, Milieu, Matière, Management, Monnaie). Lorsque les 7 M se comportent de manière stable, les produits ou les services qu’ils produisent sont susceptibles d’être conformes aux attentes. Cependant, si l’un ou plusieurs de ces composants (7 M) se comportent de manière variable et incontrôlée, le produit ou le service livré risque d’être non conforme.

FIPEC

 FIPEC - Outil de représentation de processus

 

Pour pallier à ces non-conformités, il est recommandé d’utiliser des outils d’amélioration en les associant à chacun des éléments d’un processus. Le travail standardisé préviendra les variations dans les méthodes. Les contrôles visuels et l’aménagement 5S empêcheront un milieu de se désorganiser. En ce qui concerne les matières (ou l’information), la résolution de problème sera utilisée pour trouver les causes fondamentales de non-conformité et la maintenance préventive permettra de conserver un parc de machines, d’outils ou d’ordinateurs disponibles et efficaces.

Outils d'amélioration

Outils d'amélioration

 

De plus, l’enseignement à la tâche (TWI – Training With Industry) et la formation croisée assureront la compétence des ressources. Finalement, le management s’appuiera sur une gestion quotidienne Lean.

Le maintien de ces méthodes et leur utilisation au quotidien permettent ainsi de gérer le processus afin de s’assurer qu’il offre des résultats conformes aux attentes, en termes de délais, de qualité et de coût.

Avez-vous besoin d’un coup de main pour mieux utiliser les outils de gestion des processus? Faites appel à l’équipe d’experts en performance opérationnelle de Createch.

*DMAIC : Méthodologie Lean Six Sigma de réalisation de projet par phase (Définir, Mesurer, Analyser, Innover, Contrôler)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - createch
Author slug - mathias-boret
Author slug - mathias-boret