Retour au blogue
Publié le 7 décembre 2011
Rédigé par Performance opérationnelle

L'importance des maillons d'une chaîne d'approvisionnement dans l'industrie du vêtement

Performance opérationnelle

Un marché en constante évolution

Pas besoin d’aller plus loin qu’au centre commercial pour constater la croissance fulgurante du nombre de joueurs dans l’industrie du vêtement. Le marché se segmente avec la multiplication de boutiques spécialisées, l’offre de plus en plus accessible par le commerce électronique et l’entrée de grandes entreprises américaines. Cette situation « gruge » un marché déjà mature forçant les entreprises traditionnelles à se réinventer. Le client, face à cette offre variée, devient de plus en plus exigeant et fait ses choix en se basant non seulement sur la beauté et la qualité du PRODUIT, mais également sur son EXPÉRIENCE de magasinage et, bien entendu, le COÛT.

Le délai de mise en œuvre… un avantage concurrentiel décisif

Il est fréquent d’entendre qu’une entreprise se résume par un enchaînement de processus. Le PRODUIT demeurera toujours un élément différenciateur dans l’industrie du vêtement. Ainsi, le défi actuel des entreprises est de rester à l’affût des tendances du marché et d’être en mesure d’y répondre rapidement grâce à un processus de design et de mise en marché bien rodé.

L’élément « Time to Market » est donc crucial. La chaîne d’approvisionnement doit jouer son rôle afin d’assurer la production, l’approvisionnement et le déploiement des stocks au meilleur prix possible. Ceci est un enjeu important puisque confectionner tous ses produits purement à partir de l’Asie, avec des délais d’approvisionnement typiques de 3 mois, est de moins en moins réaliste. Des sources d’approvisionnement alternatives émergent afin d’équilibrer la rapidité de la mise en marché avec le contrôle des coûts totaux.

L’accessibilité de la marchandise… pour une expérience client satisfaisante

Le second levier qui permet aux entreprises de conserver leur compétitivité est l’optimisation de l’EXPÉRIENCE client. La chaîne d’approvisionnement doit assurer au client une accessibilité constante de la marchandise, soit le bon style, la bonne couleur, la bonne grandeur et au bon endroit. L’atteinte d’un niveau de satisfaction de 100 % est un idéal quasi impossible. Pour se démarquer, les détaillants n’ont guère le choix d’offrir une expérience client hors pair. Il est donc capital de valider la disponibilité des stocks dans l’ensemble du réseau, de trouver les moyens d’allouer l’inventaire et d’expédier la marchandise directement au client afin d’offrir la meilleure expérience qui soit.

L’ère du commerce électronique joue un rôle important sur l’expérience client. En effet, le commerce électronique devient de plus en plus attrayant pour le client exigeant qui souhaite voir la disponibilité du stock et un service de livraison rapide. L’accessibilité aux nouveaux modes de paiements en ligne sécuritaires ne fera qu’accentuer ce type de marché. Plusieurs sont portés à croire qu’il est difficile d’acheter en ligne sans risquer d’être déçu. Cette réalité est de moins en moins vraie puisque les entreprises facilitent leurs processus d’échanges et de retours grâce à leur réseau. L’expérience client se voit donc améliorée, car les détaillants combinent leurs opérations de commerce électronique avec celles de leurs magasins.

Le contrôle des coûts… la survie de votre entreprise en dépend

Le COÛT est le levier le plus important à exploiter pour demeurer compétitif. Les marges de profits ne sont plus aussi significatives que connues traditionnellement dans l’industrie du vêtement. Par conséquent, le succès des entreprises, pour ne pas dire parfois « la survie », doit passer par un meilleur contrôle des coûts. D’où l’enjeu stratégique de tirer le maximum de sa chaîne d’approvisionnement.

Les principes d’une gestion Lean

L’approche Lean, plus utilisée en contexte manufacturier, étend ses influences à la chaîne d’approvisionnement pour diminuer les coûts opérationnels. Essentiellement, cinq (5) principes s’appliquent :

Élimination des gaspillages

Ce principe, utilisé pour expliquer le Lean, consiste à comprendre, voir et éliminer les activités à non-valeur ajoutée. L’élimination des gaspillages est la première étape de questionnement pour améliorer les opérations.

Atteinte de la stabilité

Les fluctuations du marché (la demande) étant une réalité, les entreprises se doivent d’atteindre une stabilité dans la qualité de leurs produits, la fiabilité de leurs services de distribution et la précision de leur inventaire.

Implantation d’un flux continu

Le flux continu permet de diminuer la taille des lots de production, de confectionner des produits rapidement et d’approvisionner au rythme de la consommation du client. La mise en place d’un flux continu est le principe qui offre le plus d’opportunités significatives à l’amélioration des opérations.

Création d’un flux tiré nivelé

Grâce à la visibilité sur la consommation d’un client, la chaîne d’approvisionnement permet de réagir au signale « pull » du client évitant ainsi la surproduction et les activités inutiles. C’est généralement par la collaboration des partenaires de la chaîne que ceci s’exerce – fournisseurs, fabricants, agents, distributeurs, transporteurs et détaillants.

Amélioration continue

Cette notion est probablement la plus complexe à exercer considérant le nombre d’intervenants impliqués dans l’industrie du vêtement. Toutefois, ce concept est appliqué par les détaillants de classe mondiale.

Besoin d'aide avec votre chaîne d'approvisionnement? Communiquez avec nous

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - rébecca-gaudreau-taillefer
Rébecca Gaudreau Taillefer
 
Rébecca Gaudreau Taillefer
Publié le 11 décembre 2019
Author slug - alexandra-guillaux
Author slug - alexander-sbaite
Alexander Sbaite
 
Alexander Sbaite
Publié le 20 novembre 2019