Retour au blogue
Publié le 10 juillet 2002
Rédigé par Performance opérationnelle

L'impact du commerce électronique sur la chaîne d'approvisionnement

Article publié sur le site www.ametvs.com
Performance opérationnelle

Depuis quelques années, l’utilisation d’Internet augmente de façon exponentielle. Cette nouvelle technologie ouvre de nouveaux canaux de communications et de transactions interentreprises. Le potentiel du commerce électronique est énorme et les avantages nombreux, par exemple :

  • un meilleur accès à la clientèle;
  • une plus grande efficacité des opérations;
  • des coûts de transactions réduits.

Nous verrons dans cet article l’impact de ce commerce d’un nouveau genre sur la traditionnelle chaîne d’approvisionnement dans un contexte global de transactions interentreprises (B2B).

La collaboration : un facteur de succès essentiel

Le commerce électronique utilise l’Internet afin d’accélérer le traitement des transactions d’achats et de ventes entre plusieurs acteurs. Ainsi, faire des affaires par le biais de l’Internet consiste à interagir, effectuer des transactions et collaborer avec tous les membres de la chaîne d’approvisionnement « électroniquement ».

Cette connectivité reste toutefois un énorme défi tant au niveau organisationnel, culturel que technologique. Son succès repose sur une bonne visibilité, sur la collaboration et synchronisation de tous les intervenants composant cette chaîne de valeur et se compose principalement de trois niveaux de partage :

  • Le partage d’information
  • Le partage et la coordination de plans opérationnels
  • Le partage d’objectifs communs

Le partage d’information n’est plus une option mais une nécessité. Le standard d’échanges de données informatisées EDIFACT, dont le but principal est de faciliter les transactions commerciales avec le plus grand nombre possible de partenaires, est une norme complexe. En effet, des groupes d'utilisateurs ont adapté le standard à leurs pratiques et exigences commerciales créant ainsi l'incompatibilité que les concepteurs du standard universel souhaitaient réduire. Or le manque d’uniformité dans les formats d’échanges électroniques tend à disparaître. Internet permet désormais de communiquer des informations en temps réel plus nombreuses et plus précises et à un coût plus abordable, tel que la demande client, les niveaux d’inventaire et les activités de promotion.

L’avantage d’une telle visibilité est la connaissance à chaque niveau dans la chaîne d’approvisionnement de l’état réel de la demande et des stocks, aidant ainsi à synchroniser les activités de production et de distribution sur les données disponibles aux points de ventes et dans les différents maillons de la chaîne d’approvisionnement.

Le partage de l’information est une première étape importante mais non suffisante. En effet, le partage de plan opérationnel, tels que les plans de développement de produit, les prévisions et les stratégies de réapprovisionnement, renforce la coordination des opérations.

Parmi les techniques utilisées nous pouvons citer le CPFR (« Collaboration Planning, Forecasting and Replenishment »). Cette technique permet aux partenaires d’une chaîne de valeur de coordonner leurs plans pour parvenir à une adéquation optimale entre l’offre et la demande. Le principe repose sur la création d’ententes mutuelles entre les différents partenaires dans la chaîne d’approvisionnement et porte sur une analyse commune de la demande et sur l’établissement du meilleur plan de production et de réapprovisionnement pour l’ensemble des acteurs de cette chaîne de valeur.

Les entreprises qui collaborent avec succès avec leurs partenaires dans la chaîne d’approvisionnement peuvent réaliser de nombreux bénéfices tels que :

  • Réduction d’inventaire
  • Amélioration du service à la clientèle
  • Utilisation plus efficiente des ressources humaines
  • Meilleure livraison à temps grâce à une réduction des temps de cycle
  • Développement plus rapide de produits.

Finalement, le plus haut degré de collaboration est atteint par la volonté de partager des objectifs communs avec chacune des entreprises. Ce haut degré de confiance et de partage permet un temps de réponse plus rapide et une diminution des coûts pour les entreprises partenaires.

« La collaboration est la clé pour réaliser ces bénéfices et la technologie est la clé pour une collaboration efficace. »

Conclusion

D’anonyme il y a encore quelques années, la gestion de la chaîne d’approvisionnement est devenue un élément central de différentiation pour les entreprises aussi bien dans un contexte réel que virtuel. En effet, en transformant les modèles traditionnels d‘échanges, la technologie Internet et le commerce électronique ont créés une croissance d’opportunités d’affaires.

Toutefois, le commerce électronique présente non seulement des opportunités mais également d’importants défis à relever, telles que la connectivité et l’intégration des systèmes et des processus afin de rendre disponible l’information à tous les intervenants et au bon moment.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - alexandra-guillaux
Author slug - lorenzo-vanzini
Author slug - createch