Retour au blogue
Publié le 7 juillet 2003
Rédigé par Performance opérationnelle

Les systèmes d'optimisation des ressources en transport

Article publié sur le site lesaffaires.com
Performance opérationnelle

Les besoins d’affaires

Les études sur le sujet ne s’entendent pas nécessairement sur des pourcentages précis, mais la conclusion, elle, est quasi unanime : beaucoup d’entreprises perdent des clients non pas pour la qualité de leurs produits, mais pour la qualité de la prestation de service accompagnant le produit. Et là, la fiabilité de la livraison écope plus souvent qu’à son tour.

Souvent, à la source de ce manque de fiabilité se retrouvent des initiatives de réduction de coûts de transport qui oublient le client final. Il est clair que les coûts de transport occupent une partie importante du budget logistique : environ 40 p. cent, toute industrie confondue. Il n’est donc pas surprenant que cette activité soit sous la lorgnette des gestionnaires. De plus, la complexification des activités de transport n’a fait qu’amplifier le problème, entre autres :

  • exigence d’un niveau de service accru et stable;
  • profils et fréquences des commandes qui ont grandement changé (elles sont plus petites mais plus fréquentes);
  • difficultés de trouver des chauffeurs fiables avec expérience;
  • prix du carburant qui fluctue;
  • les clients veulent l’information avant le stock, par ASN.

Une solution fort attrayante

Afin d’atteindre l’excellence en transport et de pouvoir assurer la fiabilité du service, un des outils informatisés des plus bénéfiques à implanter est le Système de gestion des ressources en transport ou TMS (« Transportation Management System »). Le but d’un tel système est le suivant : optimiser les tournées de véhicules pour effectuer les livraisons de l’ensemble des clients selon leurs besoins, au plus bas coût possible. Entre autres fonctionnalités :

  • Confection de territoires
  • Génération d’un nombre minimal de routes « optimales »
  • Respect des contraintes (ressources, fenêtres de temps, etc.)
  • Respect de la réalité du réseau routier
  • Ordonnancement optimal des clients à l’intérieur des routes générées

Le TMS est un système dit d’exécution en raison du fait qu’il aide le répartiteur à prendre des décisions tactiques sur une base journalière. Il est dans la même catégorie que les systèmes de gestion d’entrepôt (WMS – « Warehouse Management System ») et les systèmes de prise de commandes (OMS – « Order Management System »). Pour une entreprise ayant intégré ces trois systèmes, le processus de gestion devient donc le suivant :

  • prise de commande dans le OMS;
  • confection des routes de livraison dans le TMS;
  • préparation des commandes par routes dans le WMS.

Bien entendu, la communication entre ces systèmes est requise pour s’assurer de retirer pleinement les bénéfices opérationnels.

La valeur apportée par le TMS

On dit souvent qu’aux yeux du client final, la crédibilité du réseau de distribution de son fournisseur passe par deux facteurs : sa capacité à avoir la marchandise requise en tout temps et sa capacité à livrer cette marchandise au moment voulu. On voit donc même intuitivement les avantages d’un tel système. Voici un échantillon de résultats concrets apportés par un TMS :

  • augmentation du pourcentage de livraison à temps chez le client de 45 %;
  • réduction de plus de 15 % des kilomètres parcourus;
  • augmentation de 10 % des livraisons effectuées dans le quart de travail;
  • diminution de 15 % du nombre de camions utilisés;
  • réduction de 7 % à 20 % des coûts opérationnels.

Quelques tendances dans le monde des TMS

  • Repérage et suivi des véhicules en temps réel
  • Communications bidirectionnelles
  • « Dynamic Routing »
    • Optimisation et assignation d’arrêts/cueillettes en temps réel
  • Utilisation de l’Internet :
    • pour accéder aux applications;
    • pour donner de la visibilité sur les lots expédiés (« track & trace »).
  • Applications couvrant à la fois :
    • l’aspect administratif (exemple : la documentation pour la logistique internationale);
    • la planification;
    • l’exécution.
  • Applications mieux intégrées qui respectent le processus d’exécution des activités logistiques selon la séquence discutée précédemment

Conclusion

Il est difficile en règle générale de rencontrer simultanément les deux objectifs que sont l’amélioration du service à la clientèle et la diminution des coûts. L’implantation d’un TMS permet dans bien des cas d’y arriver. De plus, il est très fréquent que le rendement du capital investi (ROI – « Return On Investment ») associé à une telle implantation soit inférieur à 1 an. Qui dit mieux?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - roger-dufresne
Author slug - vitrice-martial-douanla
Vitrice Martial Douanla
 
Vitrice Martial Douanla
Publié le 24 juillet 2019
Author slug - manon-fabre
Manon Fabre
 
Manon Fabre
Publié le 9 juillet 2019