Retour au blogue
Publié le 29 mai 2002
Rédigé par Performance opérationnelle

Les systèmes APS

Article publié sur le site www.ametvs.com
Performance opérationnelle

Les systèmes d’information au service de la chaîne d’approvisionnement

Les entreprises vivent une concurrence de plus en plus forte due en partie à l’ouverture des marchés. De plus, les exigences des clients augmentent constamment en terme de coût, délai, qualité et service. Face à ce climat en perpétuel mouvement et pour garder un bon niveau de rentabilité, les entreprises doivent développer de nouvelles méthodes pour réduire les stocks, minimiser les temps de cycle, accroître la productivité et le service à la clientèle.

Parmi les options d’améliorations possibles, nous pouvons citer les systèmes de planification des ressources d’entreprise (« Enterprise Resource Planning ») ainsi que les systèmes de planification et d’ordonnancement avancés (« Advanced Planning and Scheduling »), sujet de notre article.

Qu’est-ce qu’un APS ?

Les systèmes APS sont des systèmes informatiques d’aide à la décision. Ils permettent aux compagnies d’améliorer leurs méthodes de prévision, de planification, d’ordonnancement et de distribution via des algorithmes mathématiques d'optimisation. Ces logiciels proposent des solutions optimales en tenant compte de la demande, de la capacité et des aléas, de façon simultanée et en temps réel.

Aussi, les systèmes APS sont une évolution par rapport aux progiciels de gestion intégrée et résolvent des problèmes de planification complexes insuffisamment couverts par les ERP.

« Les APS introduisent une nouvelle manière de planifier, plus proche de la réalité, et apportent des gains que la simple intégration provenant des ERP ne fournit pas. »

APS versus ERP

Au fil du temps, les entreprises sont passées d’une planification manuelle de la production aux progiciels ERP en passant par les chiffriers électroniques. Les ERP sont des systèmes purement transactionnels qui intègrent les différentes fonctions d’une organisation (ressources humaines, finance, production manufacturière, comptabilité et distribution). Ces systèmes sont basés sur la logique MRP II qui traite l'information de manière séquentielle, à capacité infinie et en lots.

Néanmoins, ces systèmes ne sont pas la panacée. Lors d’un exercice de planification, différents facteurs impondérables peuvent survenir. Les APS ont été développés pour améliorer les fonctionnalités de planification des ERP et présentent en ce sens, quelques différences fondamentales par rapport à ceux-ci.

En effet, les APS sont des logiciels à capacité finie qui exécutent une planification en tenant compte des différentes contraintes d’opération.

Par ailleurs, la mise en œuvre de logiciels APS est moins « douloureuse » que celle d’un ERP. Une application APS peut être opérationnelle avec des résultats tangibles en quelques mois seulement. L’impact sur les inventaires se répercute alors aussitôt dans le bilan des entreprises.

Les systèmes APS utilisent des méthodes d'optimisation qui se basent sur les théories de la programmation linéaire. Ces théories datent de 1947 et les concepts de la chaîne d’approvisionnement ne sont pas récents non plus. L’innovation des APS provient plutôt de la technologie logicielle et matérielle. Les algorithmes mathématiques ont permis des avancées considérables et l'augmentation de la puissance des ordinateurs a également joué un rôle non négligeable dans la qualité et la vitesse des solutions générées.

En outre, ces systèmes utilisent des programmes résidant en mémoire vive, ce qui permet de résoudre des problèmes de planification de grandes tailles beaucoup plus rapidement qu’avec un ERP. Les APS utilisent l’information provenant d’un ou plusieurs ERP pour générer des scénarios permettant d’optimiser la chaîne d’approvisionnement. Ils complètent ainsi l’offre des modules de planification ERP avant de les remplacer éventuellement.

Les systèmes APS : une solution d’optimisation complète

On assiste au développement de la collaboration entre les différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Les systèmes APS favorisent l’application de ce principe en élargissant la gestion interne des entreprises à une gestion globale de la chaîne.

Pour ce faire, les systèmes APS se composent généralement de cinq modules qui englobent de nombreux outils de planification permettant d’optimiser la chaîne au complet.

  • Planification de la demande : Détermine précisément combien de produits doivent être fabriqués par l’entremise d’outils statistiques. Ce module tient compte des facteurs organisationnels des autres acteurs de la chaîne (demande, délais réels, promotions…).
  • Planification de la production et ordonnancement : Analyse les contraintes, la demande et la capacité pour développer un plan de production optimal.
  • Planification de la distribution : Analyse les sources d’approvisionnement afin d’optimiser les coûts de distribution et d’augmenter le niveau de service à la clientèle.
  • Planification du transport : Détermine la meilleure façon de rendre le produit chez le client en optimisant les déplacements (regrouper les livraisons).
  • Analyse de réseaux : Modélise graphiquement la chaîne d’approvisionnement, et coordonne les usines et centres de distribution de façon stratégique.

Les grands fournisseurs d'ERP comme SAP, J.D. Edwards, PeopleSoft, Oracle et Baan se sont lancés à l'assaut de ce marché jusqu'alors entre les mains de quelques spécialistes comme i2Technologies et Manugistics. Ces gros joueurs s’adressent par leur coût de produit et d’implantation surtout aux entreprises de grandes tailles. Cependant, il existe des logiciels moins complexes qui se concentrent sur l’une ou l’autre des fonctionnalités mentionnées plus haut et qui visent le marché des petites et moyennes entreprises (Nikan, TESS, Tactic, etc.).

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - louise-provencher
Louise Provencher
 
Louise Provencher
Publié le 11 septembre 2019
Author slug - omar-olwan