Retour au blogue
Publié le 22 avril 2016
Rédigé par Chantal Grégoire

L’impôt, une des certitudes de la vie

Le décompte est commencé… Il vous reste 10 jours pour produire vos déclarations de revenus 2015. En effet, le 30 avril 2016 étant un samedi, la date limite de production est repoussée au 2 mai 2016. Si votre conjoint ou vous-même avez exploité une entreprise en 2015, vous devez envoyer votre déclaration de 2015 au plus tard le 15 juin. Si vous avez un solde dû, vous devez le payer au plus tard le 30 avril.

Doit-on produire une déclaration de revenus?

Lorsque nos revenus sont faibles, ou lorsque l’on n’a pas d’impôts à payer à la production, certains pourraient penser qu’il n’est pas nécessaire de produire une déclaration. Ceci pourrait pourtant être une erreur coûteuse.

Certaines prestations, telles que le crédit de TPS ainsi que le crédit de solidarité du Québec, nécessitent que vous produisiez votre déclaration de revenus pour y avoir droit.

Également, si vous avez un revenu gagné aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu, produire une déclaration créera des droits de cotisation au REER, au rythme de 18 % de votre revenu gagné. Ainsi, votre jeune adolescent qui gagne son argent de poche en coupant des pelouses durant l’été aurait avantage à produire une déclaration. S’il a gagné 3 000 $, il accumulera le droit de cotiser 540 $ qu’il pourra utiliser plus tard. Il sera également sous le seuil duquel il n’y a pas d’impôt payable.

Les crédits et déductions à ne pas oublier

Crédit pour le transport en commun : Titres de transport mensuels ainsi que de courte durée moyennant certaines conditions.

Déduction pour déménagement : Vous avez déménagé pour votre nouveau travail ou pour fréquenter, comme étudiant à temps plein, une institution d’enseignement postsecondaire et vous en êtes rapproché d’au moins 40 kilomètres.

Crédit pour activités physiques (fédéral) et crédit pour activités des enfants (Québec) : Pour les enfants de moins de 16 ans (ou 18 ans, si admissible au crédit pour personnes handicapées) au début de l’année 2015.

Crédit pour frais de scolarité non utilisé par les enfants au fédéral : Même si les enfants n’habitent pas avec leurs parents, il est possible pour ces derniers de réclamer les crédits non utilisés par leurs enfants.

Crédit pour aidants naturels : A l’égard de vos enfants, petits-enfants, parents, grands-parents, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux ou nièces qui résidaient au Canada, moyennant certaines modalités.

Remboursement de TPS et TVQ pour les employés réclamant des dépenses d’emploi : Lorsque l’employeur est inscrit aux régimes de TPS et de TVQ, l’employé peut réclamer la TPS et la TVQ (au Québec) payées sur ses dépenses d’emploi. Les dépenses doivent être déduites à leur montant brut alors que les montants de taxes sont pleinement remboursables, ce qui vous procure un avantage fiscal.Bien entendu, toutes ces astuces ne s’appliquent pas nécessairement à votre entreprise aussi. Tirer le meilleur de votre rapport d’impôt personnel ne peut que vous faire prendre de bonnes habitudes pour les finances de votre organisation. Ne soyez pas pris de court et maximisez les déductions disponibles pour votre petite, moyenne ou grande entreprise.

Plusieurs autres crédits et déductions étant disponibles, nous vous conseillons de consulter des spécialistes qui seront en mesure de maximiser ceux-ci!

Chantal Grégoire
Contrôleur
Services corporatifs
LinkedIn

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - david-nobert
Author slug - jesus-paz
Author slug - alexandra-guillaux