Retour au blogue
Publié le 16 juin 2005
Rédigé par Performance opérationnelle

Accroître sa compétitivité par la mesure du travail

Article publié sur le site lesaffaires.com
 

Une connotation négative est parfois attribuée à la mesure du travail et à l’implantation de standards de productivité. Mais à l’heure où les entreprises cherchent à se mesurer pour mieux se surpasser et où elles prennent conscience que les individus constituent leur plus grande richesse, la mesure du travail, intégrée aux processus de gestion, peut favoriser une meilleure planification des ressources et servir de base à un système motivateur de rétroaction sur la performance.

Mieux planifier

Le rôle du gestionnaire est de s’assurer que les ressources sont utilisées efficacement et que les objectifs de l’organisation sont atteints. Pour y arriver, ce dernier voudra :

  • clarifier et communiquer les objectifs fixés par l’entreprise;
  • établir des structures régissant l’utilisation des ressources;
  • évaluer et mesurer la progression vers l’atteinte des objectifs;
  • prendre des mesures correctrices lorsque l’avancement actuel s’écarte de l’avancement planifié.

La mesure du travail peut être utilisée pour planifier et définir les normes de temps, donc de coût, qui devraient être engagés dans la réalisation des objectifs. En effet, le coût d’une activité est grandement affecté par sa durée. Il devient alors primordial de mesurer avec précision le temps qu’il est « normal » d’accorder à chaque activité.

La technique MTM

Il existe plusieurs techniques de mesure du travail qui permettent de calculer des temps standards, c’est-à-dire le temps moyen qu’on alloue à une activité. L’une d’entre elles est la technique des temps prédéterminés MTM (« Methods-Time Measurement »).

Celle-ci consiste à décomposer chaque tâche en mouvements de base. Par exemple, « Prendre une boîte de 15 kilogrammes et la déposer 40 centimètres plus loin » constitue un mouvement de base. Pour chacun des mouvements de base, la table MTM fournit un temps standard établi statistiquement. Chaque temps, multiplié par son occurrence moyenne, est additionné. Cette somme constitue le temps de base. Le temps standard d’une tâche est obtenu en ajoutant au temps de base les majorations de travail et de repos et les attentes inévitables.

Soulignons que le trait d’union reliant « Methods » et « Time » dans l’appellation « Methods-Time Measurement » définit la relation qu’il y a entre la méthode employée pour réaliser une tâche et le temps nécessaire pour son exécution. Par conséquent, il indique qu’une étude de la méthode est préalable à la mesure du temps. En effet, nul ne voudrait établir un temps standard sur la base d’une méthode de travail inefficace. En réalisant la cartographie des processus ou une étude sur la nature des activités (à valeur ajoutée ou sans valeur ajoutée) par la conduite d’observations instantanées, il est possible d’identifier les inefficacités et les gaspillages. L’outil de planification qu’est le temps standard sera d’autant plus utile et performant si la tâche ou l’activité qu’il mesure a été optimisée.

La fiabilité de la technique MTM a fait d’elle l’une des méthodes de mesure du travail les plus répandues. L’association américaine MTM-UAS (« Universal Analysis System ») forme et certifie des analystes aptes à utiliser cette technique.

Gérer la performance

L’évaluation de la performance est une activité dont les entreprises ne peuvent se passer pour atteindre leurs objectifs stratégiques et pour prendre de saines décisions en ce qui a trait à la gestion du personnel. Parallèlement, les employés évalués considèrent souvent la rétroaction sur leur performance comme une ressource très utile.

Il est nécessaire de donner aux employés de la rétroaction sur leur performance, car elle joue un rôle primordial sur la motivation. Chaque personne ressent le besoin fondamental de savoir ce que l’on attend d’elle et jusqu’à quel point ces attentes ont été répondues. « Cette information est utile pour apprécier notre progression vers les objectifs que nous nous étions fixés au départ et pour en fixer de nouveaux, pour nous situer par rapport aux autres, […] ou pour optimiser nos chances de progresser dans l’entreprise en faisant valoir et reconnaître notre contribution. »1 

Dans cette optique, les rapports de performance et les tableaux de bord, construits sur la base de temps standards établis, affichés ou communiqués régulièrement aux employés, constituent une rétroaction directe sur l’atteinte des objectifs, et tous peuvent en tirer profit.

En conclusion

La mesure du travail n’a pas simplement pour fonction de contrôler le rendement des employés d’une manière coercitive, comme le veut généralement la croyance populaire. C’est un outil efficace et à la portée des petites comme des grandes organisations, permettant une planification stratégique de l’utilisation des ressources et l’évaluation de la performance des employés. En d’autres termes, bien connaître le contenu de travail nécessaire à l’atteinte de nos objectifs et pouvoir en mesurer la progression constituent en soi un atout supplémentaire dans la poche des entreprises.

Besoin d’aide pour la mesure efficace du travail dans votre entreprise ? N’hésitez pas à communiquer avec nous !

 

1 Gérer la performance au travail : tendances et conditions de succès, Montréal : École des hautes études commerciales de Montréal, c2001, p. 25.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Author slug - rébecca-gaudreau-taillefer
Rébecca Gaudreau Taillefer
 
Rébecca Gaudreau Taillefer
Publié le 11 décembre 2019
Author slug - alexandra-guillaux
Author slug - alexander-sbaite
Alexander Sbaite
 
Alexander Sbaite
Publié le 20 novembre 2019